© 2018 - Site officiel de Najia Mehadji - Artiste peintre France Maroc - www.najiamehadji.com - Mentions légales, reproduction et réalisation

  • youtube.png
  • facebook.png
  • email.png

CRAIE ET SANGUINE 

 

« Le dessin, c’est essentiel » affirme Najia Mehadji dont les formes arborescentes se déploient en de puissantes structures dans un rapport d’optimisation maximale à l’espace. Dessinées dans la matière même à l’aide d’épais sticks de craie, celles-ci sont faites de traits continus qui découpent l’espace et dont la qualité de flux confère à l’image une dynamique proprement vitale. « Pour dessiner un arbre, il faut monter avec lui » recommandait Matisse à ses élèves. C’est ce que fait l’artiste dans cette façon de métaphore où le trait se substitue à la sève qui monte pour donner vie à l’œuvre et que conforte l’usage de la sanguine. Le monde du vivant auquel réfère d’emblée les dessins de Mehadji se double d’une mesure construite qui acte un rapport éminent à l’architecture dans ses fondements archétypaux et que sanctionne l’attention toute particulière que prête l’artiste à la lumière. D’où ce sentiments d’être face à la naissance de quelque chose, propre au dessin même, en ce moment unique où la forme émerge.

 

Extrait du texte de Philippe Piguet pour l’exposition « À tension, fort fragile », Galerie municipale de Vitry-sur-Seine, 2002 

CHALK AND SANGUINE 

 

“To draw is essential” declares Najia Mehadji whose arborescent forms open out into powerful structures making maximum use of space. Drawn in a very textural way using thick sticks of chalk, they consist of continuous lines carving up space, their fluid quality giving the image a truly vital dynamic. “To draw a tree, you have to rise up with it” Matisse told his students. This is what the artist does in this metaphorical style where the line takes the place of the rising sap to give life to the work, further reinforced by the use of sanguine. The world of the living thing directly referred to by Mehadji’s drawings is coupled with a constructed element that implements a conspicuous link with architecture in its archetypal foundations, validated by the specific attention the artist pays to the light. Hence, we have this feeling of witnessing the birth of something, inherent in the drawing itself, at this unique moment where the form emerges.

 

 

Extract from Philippe Piguet’s text for the “À tension, fort fragile” exhibition, Galerie municipale de Vitry-sur-Seine, 2002 

 

DIAPORAMA / Slideshow

1/1

Cliquez sur les images pour les agrandir

Click on images to zoom in