© 2018 - Site officiel de Najia Mehadji - Artiste peintre France Maroc - www.najiamehadji.com - Mentions légales, reproduction et réalisation

  • youtube.png
  • facebook.png
  • email.png

VAGUE 

« La vague de Najia Mehadji est une onde qui prend sa source dans son esprit et se propage sur la toile à travers le corps du peintre, ne faisant plus qu’un avec le pinceau. De son observation, l’artiste tire parfois un dessin au crayon sur une feuille blanche, une coupe longitudinale de la ligne sinueuse de l’onde. La vague que dessinera le large pinceau coréen, trempé d’une peinture blanche dont l’écume varie suivant la quantité de pigment par le peintre ajoutée, est une vague d’intériorité autant qu’un simulacre de phénomène naturel. Dessinée en un geste ample et continu, accordée au rythme de la respiration, elle est le fruit de la concentration de l’artiste et de son expérience du tracé. Comme la vague de l’océan, elle porte une part d’imprévisible. Comme la vague de l’océan, elle est inéluctable, ainsi que l’affirment la maîtrise et l’assurance du geste. Blanche sur fond noir, bleue sur fond blanc, la vague est rythme et variation comme l’est la musique de Bach qui, parfois, emplit l’atelier. »

 

Extrait du texte « Vague » de Nathalie Gallissot, conservatrice du Musée d’art moderne de Céret 

 

 

VAGUE 

 

« Najia Mehadji’s wave is a flow that originates in her mind and spreads onto the canvas through the painter’s body, at one with the brush. Drawing on her observation, the artist sometimes creates a pencil drawing on a plain sheet of paper, a longitudinal section of the sinuous line of the swell. The wave then drawn by the large Korean ink brush, dipped in white paint, the foam varying according to how much pigment is added by the painter, is a wave of interiority as much as an imitation of a natural phenomenon. Drawn in a sweeping, continuous gesture, in tune with the rhythm of the breath, it’s the fruit of the artist’s concentration and her experience of the line. Like the ocean wave, it has an element of unpredictability. Like the ocean wave, it is ineluctable, as affirmed by the mastery and assurance of the gesture. White on a black background, blue on a white background, the wave is rhythm and variation like the music of Bach which, sometimes, fills the studio.. »

 

Extrait du texte « Vague » de Nathalie Gallissot, conservatrice du Musée d’art moderne de Céret 

 

 

DIAPORAMA / Slideshow

1/1

Cliquez sur les images pour les agrandir

Click on images to zoom in