PIVOINE

 

J’ai commencé à travailler sur la fleur au début de la maladie de mon père en 2001 jusqu’à son décès en 2003, au mois de mai, à la période de la floraison des pivoines. Elles évoquent le temps qui s’écoule, la vitesse de la lumière, l’éclair de leur beauté. Au printemps, je les dispose fraîchement coupées dans l’eau le matin ; elles deviennent pleinement épanouies le soir; et le lendemain, presque fanées. Je photographie leur évolution, elles m’invitent à faire le deuil, mais plus largement elles me permettent d’évoquer l’éphémère de la vie, de notre passage sur terre, notre relation à l’univers.

 

Extrait de l’entretien réalisé avec Florence d’Ist pour l’exposition "Être ainsi" au Manoir de Martigny (Suisse). 2011.

 

 

 

PIVOINE

 

I started working on the flower when my father became ill in 2001 until his death in the May of 2003, the season for poppies. These flowers evoke time passing, the speed of light, the flash of beauty. In the spring, I arrange them in water, freshly cut, in the morning; by the evening, they’ve completely opened up; by the next day, they’re starting to wilt. I photograph them as they change; they invite me to mourn but, more generally, they allow me to evoke the fleeting nature of life, of our time on earth, our relationship with the universe.

 

Extract from an interview with Florence d'Ist for the “Être ainsi” exhibition at the Manoir de Martigny (Switzerland). 2011.

 

DIAPORAMA / Slideshow

1/1

Cliquez sur les images pour les agrandir

Click on images to zoom in

© 2018 - Site officiel de Najia Mehadji - Artiste peintre France Maroc - www.najiamehadji.com - Mentions légales, reproduction et réalisation

  • youtube.png
  • facebook.png
  • email.png