Photographie Fouad Maazouz

A PROPOS DE NAJIA...

 

Quoi de mieux pour découvir l'artiste que ce questionnaire de Proust ? Najia Mehadji s'est livrée à l'exercice avec Laurence d’Ist dans le cadre de l'esposition "Être ainsi", sur les évocations de la femme dans les cultures du monde (2010).

 

 

Laurence d'Ist: Pourquoi êtes vous ainsi ?

Najia Mehadji: Ainsi va la vie

 

LI: Comment êtes-vous ainsi ?

NM: No comment.

 

LI: Qu’elle est votre originalité ?

NM: Celle de mon travail

 

LI: Qu’elle est votre héroïne de fiction préférée ?

NM: Toutes les narratrices des romans de Virginia Wolf parce qu’elles expriment l’originalité l’audace et la force littéraire de l’écrivaine.

 

LI: Comment écrirez-vous le mot femme ?

NM: Dans une volute

 

LI: Si vous étiez une autre femme, qui seriez-vous ?

NM: L’Égyptienne Hachepsout

 

LI: Si « être ainsi » était une couleur, qu’elle serait-elle ?

NM: Rouge

 

LI: Si « être ainsi » était un pays, quel serait-il ?

NM: La lune

 

 

Laurence d'Ist : A quelqu’un qui n’aurait jamais vu vos œuvres et qui vous demanderait ce que vous faites, que leur répondrez-vous ?

 

Najia Mehadji : Que je travaille depuis toujours sur le temps - la durée -, qui est un élément fondamental de ma recherche. Le temps apparait dans la succession de lignes que je dessine ; chaque ligne est le temps d’un geste.

Le travail que j’ai fait avec les sticks à l’huile à commencé en 1996 avec des œuvres évoquant des cactus, car ces plantes sont des concretions de temps, leur forme représente le temps de leur conception. L’autre élément déterminant dans mes œuvres est la notion de passage, de mouvement; par exemple à partir d’un centre, ou du fond vers la surface comme avec les «Volutes», ou encore du bas vers le haut ; chaque passage étant le symbole d’un changement d’état ou de lieu et entrainant des métamorphoses d’une œuvres à une autre. Pour finir je dirai que dans mes réflexions je me sens proche de certains philosophes, comme Gilles Deleuze qui m’a beaucoup apporté, notamment avec ses notions de «diagramme», de «blocs de sensation», sur ce qu’il dit du cinéma à travers «l’image affect» que constitue le gros plan. Certaines de mes toiles sont d’ailleurs titrées «chaosmos», qui est un concept qu’il a inventé. Car comment se frayer un chemin entre le chaos et le cosmos, le visible et l’invisible.

Site Officiel de Najia Mehadji artiste peintre vivant en France et au Maroc - Peinture, Dessin, Aquarelle

© 2018 - Site officiel de Najia Mehadji - Artiste peintre France Maroc - www.najiamehadji.com - Mentions légales, reproduction et réalisation

  • youtube.png
  • facebook.png
  • email.png