VOLUTE

 

Lorsque j’ai commencé à travailler les Volutes, je pensais à la fois aux vêtements que l’on trouve dans l’iconographie chrétienne, comme le linge blanc qui ceint les hanches du Christ, et également au turban dans la culture arabe. (…) L’idée que la première toile soit un linge, un drap, c’est tout à fait important symboliquement, car le drap, c’est le lieu où l’on dort, où l’on fait l’amour mais c’est aussi le linceul.

 

Extrait de l’entretien réalisé avec Véronique Rieffel pour la monographie de Najia Mehadji. Éditions Art Point. Novembre 2012

 

DIAPORAMA

1/1

Cliquez sur les images pour agrandir

© 2018 - Site officiel de Najia Mehadji - Artiste peintre France Maroc - www.najiamehadji.com - Mentions légales, reproduction et réalisation

  • youtube.png
  • facebook.png
  • email.png